Conservationiste et éducateur (1948-2012)


Ce 14 mars à Ottawa, Canada, Herb Stovel nous quittait. Cette nouvelle suscita un temps de silence, the tristesse et de récollection dans la grande famille de l’ICOMOS et le monde de la conservation du patrimoine culturel. Nos premières pensées sont allées à ses proches auxquels nos adressons nos condoléances et l’expression d’un profond sentiment de perte et de gratitude pour tout le bon travail que Herb a accompli et les nombreux défis qu’il nous a lancés pour que nous réussissions à faire progresser le monde par nos actes.
Humaniste débordant de curiosité pour la richesse des idées et des cultures du monde, Herb reçu son diplôme en architecture de l’Université McGill, à Montréal, dans les années 1970 à une époque de luttes pour la sauvegarde de quartiers vivants entiers autant que de monuments et bâtiments patrimoniaux individuels. Depuis cette époque et à travers toute sa carrière professionnelle et académique au Gouvernement de l’Ontario, la Fondation Héritage Canada, Parcs Canada, les universités de Montréal et de Carleton, l’ICCROM et, bien entendu, son engagement continu et inlassable dans l’ICOMOS, l’oeuvre de notre collègue Herb se distingue par son engagement déterminé envers l’intégration des dimensions scientifiques, professionnelles, sociales et collectives dans la définition et la réalisation de la conservation du patrimoine culturel et envers l’éducation et la capacité de ceux qui peuvent faire de ces idées, une réalité.
Dans l’ICOMOS, Herb Stovel incarnait avec authenticité les idéaux et les valeurs de notre organisation non-gouvernementale comme un membre actif aussi bien comme l’un de ses plus engagés et inspirants capitaines institutionnels et intellectuels. Secrétaire Général de 1990 à 1993, il a donné à l’ICOMOS une qualité de dirigeant qui lui a permis de progresser, jetant les bases pérennes pour organiser le rôle de l’ICOMOS comme organisation consultative dans la mise en oeuvre de la Convention du patrimoine mondial de l’UNESCO. Il a aussi engagé notre organisation dans des réflexions fondamentales comme celle sur l’authenticité qui mena au Document de Nara dont il fut l’un des principaux auteurs, et démontra une énergie semblable comme président d’ICOMOS Canada ou comme participant aux travaux de plusieurs de nos Comités internationaux.
Son oeuvre lui a valu de nombreuses reconnaissances dont le Prix Jacques-Dalibard d’ICOMOS Canada qui lui fut remis à la 16e Assemblée générale en 2008 à Québec, et le prestigieux Prix de l’ICCROM en 2011. Outre ces honneurs bien mérités, l’une des reconnaissances les plus remarquables du travail et de la personnalité de Herb se trouve dans l’action et les travaux des très nombreuses personnes qu’il a amenées à oeuvrer pour le patrimoine et sa conservation par son travail d’éducateur, de mentor ou d’ami.

La voix puissante et la personnalité généreuse de notre cher collègue Herb Stovel nous manqueront. Mais, le modèle de son engagement déterminé pour la conservation qu’il voyait comme une discipline très spéciale autant qu’une cause essentielle au monde contemporain, et l’immense legs de son oeuvre et de ses pensées perdureront comme une source d’inspiration qui nous guidera ainsi que l’ICOMOS qu’il aimait tant, envisageant son avenir avec optimisme.
Merci et salut, Herb!
Dinu Bumbaru, C.M.
Président, ICOMOS Canada
Membre du Comité exécutif et ancien Secrétaire Général d'ICOMOS

 

Additional information