La procédure de l'ICOMOS pour l'évaluation des propositions d'inscription sur la liste du patrimoine mondial

La procédure de l’ICOMOS est décrite à l’annexe 6 des Orientations devant guider la mise en œuvre de la Convention du patrimoine mondial. Elle est réglementée par les Principes d’application du mandat de l’ICOMOS pour le patrimoine mondial (dernière version révisée en octobre 2012).

Ces principes rendent publique la procédure existante et définissent la façon dont l’ICOMOS conçoit ses attributions liées au patrimoine mondial de façon juste, transparente et crédible, et évite les conflits d’intérêt.

Le travail d’évaluation des propositions d’inscription est coordonné par l’Unité patrimoine mondial du Secrétariat international de l’ICOMOS, en collaboration avec le Groupe de travail pour le patrimoine mondial et la Commission du patrimoine mondial de l’ICOMOS.

Le Groupe de travail pour le patrimoine mondial se compose d’officiers de l’ICOMOS, de l’Unité patrimoine mondial et des conseillers de l’ICOMOS. Il se réunit deux à trois fois par an et est chargé de guider et d’orienter le travail sur le patrimoine mondial.

La Commission du patrimoine mondial de l’ICOMOS, qui regroupe une trentaine de personnes, est constituée des membres du Comité exécutif de l’ICOMOS et d’experts qui sont invités chaque année en fonction de la nature des propositions d’inscription (art rupestre, patrimoine du XXe siècle, patrimoine industriel…). Le TICCIH et DoCoMoMo sont également invités à participer aux discussions ayant trait à leur expertise. La Commission représente les différentes composantes professionnelles, géographiques et culturelles présentes au niveau international. Elle prépare de façon collégiale les recommandations de l’ICOMOS pour toutes les propositions d’inscription.

Ce processus d’évaluation implique une collaboration et une consultation les plus larges possibles tant au niveau des compétences spécialisées que d’un point de vue culturel et géographique, au sein du réseau d’expertise que forme l’ICOMOS.

Pour chaque bien proposé pour inscription, l’ICOMOS évalue :

•     s’il témoigne d’une valeur universelle exceptionnelle :

  • s’il répond aux critères des Orientations;
  • s’il satisfait les conditions d’authenticité et d’intégrité ; 

•     si la protection juridique est appropriée ;

•     si le système de gestion est satisfaisant.

Tous les biens reçoivent une attention égale et l’ICOMOS vise à être aussi objectif, scientifique et rigoureux que possible.

Afin de renforcer la cohérence des évaluations et des recommandations et de vérifier les demandes d’information supplémentaire à envoyer aux États parties, l’ICOMOS utilise une grille de vérification des évaluations et organise une session spécifique avec les conseillers afin de vérifier la cohérence de l’approche de tous les aspects dans l’ensemble des évaluations.

Une évaluation externe des principes, méthodes et procédures utilisés par l’ICOMOS dans le cadre de l’évaluation des propositions d’inscription a été menée en 2009. Le rapport final ainsi que la réponse de l’ICOMOS ont été mis à la disposition du Comité du patrimoine mondial lors de sa 34e session.


1 Travail préparatoire

Le travail préparatoire comporte plusieurs étapes :

a. Étude initiale des dossiers : cette première étape du travail consiste en l’inventaire des pièces du dossier de proposition d’inscription, en l’étude de celui-ci afin d’identifier les différentes problématiques liées au bien et de choisir les experts qui vont être amenés à étudier le dossier, conseillers de l’ICOMOS, experts pour la mission, experts pour les consultations. Une compilation de tous les matériels comparatifs relatifs au bien (listes indicatives, biens déjà inscrits sur la Liste du patrimoine mondial, dossiers de proposition d’inscription, étude ICOMOS « combler les lacunes »…) est préparée afin d’aider le travail des conseillers sur la question des analyses comparatives. 

b. Consultations : des experts sont sollicités pour donner un avis sur l’analyse comparative et la valeur universelle exceptionnelle des biens proposés pour inscription en référence aux dix critères énoncés dans les Orientations devant guider la mise en œuvre de la Convention du patrimoine mondial (juillet 2012), § 77.

À cette fin, l’ICOMOS fait appel aux :

  •  Comités scientifiques internationaux de l’ICOMOS ;
  • membres individuels de l’ICOMOS possédant une expertise spéciale, identifiés après consultation auprès des comités internationaux et des comités nationaux ;
  • experts extérieurs possédant une expertise spécifique, et identifiés après consultation au sein des réseaux de l’ICOMOS.

c. Missions d’évaluation technique : l’ICOMOS a pour règle de faire appel à une personne de la région où se trouve le bien proposé pour inscription. Dans certaines circonstances exceptionnelles, liées souvent à la particularité de la nature du bien, il arrive que l’expert ne provienne pas de la même région. L’objectif des missions est d’étudier les critères relatifs à l’authenticité, l’intégrité, les facteurs affectant le bien, la protection, la conservation et la gestion (Orientations, § 78).

Les experts reçoivent une copie de la proposition d’inscription (ou toutes les sections pertinentes du dossier, lorsque celui-ci est particulièrement volumineux), une note avec des questions clés établie suite à une lecture préliminaire des dossiers, une documentation sur la Convention et des instructions détaillées concernant les missions d’évaluation.

Tous les experts ont un devoir de réserve. Leur avis sur la proposition d’inscription ne reflète pas nécessairement celui de l’organisation ; c’est la Commission du patrimoine mondial de l’ICOMOS qui, après avoir pris connaissance de l’ensemble des informations, les analyse et arrête la position de l’organisation.

Des missions sont envoyées pour tous les biens proposés pour inscription, à l’exception des biens renvoyés pour lesquels les Orientations ne prévoient pas de mission (note : en principe, les biens sont renvoyés pour complément d’information et non en raison de modifications approfondies ou substantielles ; les délais impartis par les Orientations ne permettent d’ailleurs pas l’organisation de missions, la préparation d’études de document ou la considération des informations par l’ensemble de la Commission du patrimoine mondial de l’ICOMOS pour les biens renvoyés).

Pour les propositions d’inscription de biens mixtes, les missions d’évaluation technique sont organisées conjointement avec l’UICN. L’ICOMOS et l’UICN échangent également des informations concernant les projets de recommandations pour ces biens. Pour les propositions d’inscription de paysages culturels, l’ICOMOS recueille les commentaires de l’UICN, les intègre dans les évaluations et les prend en compte dans ses recommandations.


 

2 Évaluations et recommandations

a. Commission du patrimoine mondial de l’ICOMOS : des avant-projets d’évaluation (en anglais ou en français) sont rédigés sur la base des informations contenues dans les dossiers de proposition d’inscription, les rapports de mission, consultations et recherches. Ils sont examinés par la Commission du patrimoine mondial de l’ICOMOS lors d’une réunion qui se tient à Paris en décembre chaque année. La Commission définit les recommandations et identifie les demandes d’information complémentaires à adresser aux États parties.

b. Demande de documentation complémentaire : certains biens proposés pour inscription font l’objet d’une demande d’informations complémentaires adressée aux États parties concernés avant le 31 janvier, conformément à la procédure. Tous les documents reçus jusqu’au 28 février sont examinés par le Groupe de travail pour le patrimoine mondial de l’ICOMOS qui se réunit en mars.

c. Finalisation du volume d’évaluation et présentation au Comité du patrimoine mondial : suite à ces réunions, les évaluations sont révisées, traduites dans les deux langues de travail du Comité du patrimoine mondial, imprimées et envoyées au Centre du patrimoine mondial de l’UNESCO, afin d’être distribuées aux membres du Comité du patrimoine mondial, en vue de sa session annuelle.

Les biens proposés pour inscription et les recommandations de l’ICOMOS sont présentés au Comité du patrimoine mondial par les conseillers de l’ICOMOS grâce à un support Power Point.

En tant qu’organisation consultative, l’ICOMOS donne un avis, basé sur une analyse objective, rigoureuse et scientifique. Toutefois, la prise de décision appartient au Comité du patrimoine mondial. Elle repose sur les membres du Comité et leur connaissance des propositions d’inscription et des évaluations préparées par les organisations consultatives.


3 Le dialogue avec les États parties

L’ICOMOS s’efforce de maintenir un dialogue avec les États parties tout le long du processus d’évaluation des propositions d’inscription, c’est-à-dire suite à la réception des dossiers de proposition d’inscription, pendant et après la mission d’évaluation technique et suite à la réunion de la Commission du patrimoine mondial de l’ICOMOS. La nature des informations demandées est de l’ordre de précisions ou de clarifications, mais n’engendre pas de reformulation complète du dossier de proposition d’inscription.

L’ICOMOS est favorable à ce dialogue. Les réponses apportées par les États parties ont souvent confirmé ou aidé à l’adoption des recommandations finales faites par l’ICOMOS.

Les recommandations de l’ICOMOS sont mises à la disposition des membres du Comité du patrimoine mondial six semaines avant le début de la session. L’ICOMOS est à la disposition des États parties pour discuter et expliquer ses recommandations. Cependant, les contraintes de temps sont un problème et l’ICOMOS est favorable à de plus amples discussions sur la façon d’améliorer ce dialogue.


4 Les biens renvoyés et les demandes de modifications « mineures »

Au 1er février qui précède la réunion du Comité du patrimoine mondial, l’ICOMOS reçoit également les informations complémentaires concernant les biens qui ont été renvoyés lors des sessions précédentes du Comité. Comme indiqué ci-avant, il n’y a pas de missions d’évaluation technique pour ces informations complémentaires. Elles sont examinées par le Groupe de travail pour le patrimoine mondial de l’ICOMOS, lors de sa réunion de mars.

L’ICOMOS examine également les demandes de modifications « mineures » des délimitations, de création de zone tampon et de changement de critères ou de nom de certains biens déjà inscrits sur la Liste du patrimoine mondial.


5 Conclusion

Dans l’élaboration de ses recommandations pour le Comité du patrimoine mondial, l’ICOMOS se base sur les Orientations devant guider la mise en œuvre de la Convention du patrimoine mondial et les conseils du Comité du patrimoine mondial.

Les analyses et recommandations de l’ICOMOS se veulent indépendantes et institutionnelles. L’avis d’un de ses membres n’engage pas l’organisation, les textes des évaluations sont le résultat du travail de 40 à 50 personnes par proposition d’inscription, et s’accompagnent de plusieurs phases d’examens approfondis par des pairs. L’ICOMOS comprend des experts du patrimoine culturel répartis sur les cinq continents et œuvre à la protection de l’ensemble du patrimoine culturel du monde.

L’ICOMOS porte un regard professionnel sur les dossiers examinés et formule, le cas échéant, des recommandations pour tous les biens qui lui sont soumis, indépendamment de la portée régionale ou universelle exceptionnelle de leurs valeurs.

Paris, avril 2013

Analyse de l’ICOMOS des propositions d’inscription 2013

(ce texte constitue l’introduction au volume des Évaluations de l’ICOMOS des propositions d’inscription de biens mixtes et culturels sur la Liste du patrimoine mondial, présenté à la 37e session du Comité du patrimoine mondial, Phnom Penh, juin 2013)

En 2013, l’ICOMOS a évalué 41 biens proposés pour inscription.

Il s’agit de :
21 nouvelles propositions
4 propositions renvoyées
2 propositions différées
2 extensions
12 modifications « mineures »/créations de zone tampon

La répartition géographique est la suivante :

Europe et Amérique du Nord
Total : 22 propositions, 13 pays

11 nouvelles propositions
2 renvoyées
1 différée
7 modifications « mineures »/créations zone tampon
(19 biens culturels, 3 biens mixtes)

Amérique latine et Caraïbes
Total : 0

États arabes
Total : 2 propositions, 2 pays

1 renvoyée
1 modification « mineure »/création zone tampon
(2 biens culturels)

Afrique
Total : 4 propositions, 4 pays

3 nouvelles propositions
1 extension
(2 biens mixtes, 2 biens culturels)

Asie-Pacifique

Total : 13 propositions, 10 pays

7 nouvelles propositions1 différée
1 renvoyée
4 modifications « mineures »/créations zone tampon
(13 biens culturels)


1 Qualité et complexité des dossiers de proposition d’inscription

Dans l’ensemble, l’ICOMOS note que les propositions d’inscription sont de plus en plus complexes, et ce parfois au détriment de la clarté ou de la cohérence des dossiers.

Certaines propositions d’inscription gagneraient à bénéficier d’un temps de préparation plus long, afin de faire aboutir par exemple le processus d’une protection juridique, finaliser un plan de gestion ou développer des recherches supplémentaires.

L’ICOMOS espère que la publication du Manuel d’orientations pour la préparation des propositions d’inscription, dont la version électronique est désormais disponible sur son site web et celui du Centre du patrimoine mondial, aidera les États parties à améliorer la qualité des dossiers de proposition d’inscription.  

Dans l’ensemble, les parties les plus faibles des dossiers de propositions d’inscription sont le plus souvent l’analyse comparative, l’intégrité et/ou le suivi.

Dans l’évaluation des analyses comparatives incluses dans les dossiers de propositions d’inscription, l’ICOMOS examine la méthodologie utilisée par l’État partie et la pertinence des exemples fournis en utilisant les paramètres suivants. Les comparaisons doivent être faites avec des biens exprimant les mêmes valeurs que le bien proposé pour inscription à l’intérieur d’une zone géoculturelle définie. Les valeurs doivent par conséquent être clairement définies et le cadre géoculturel doit être déterminé en fonction de ces valeurs. Les comparaisons doivent être faites avec des biens comparables déjà inscrits sur la Liste du patrimoine mondial et avec d’autres exemples au niveau national et international dans la zone géoculturelle.

Sur la base de ce qui précède, l’ICOMOS indique si l’analyse comparative est complète ou non et si elle permet d’envisager l’inscription du bien sur la Liste du patrimoine mondial ou non.

Si la proposition d’inscription est considérée comme incomplète ou insuffisante selon les paramètres indiqués ci-avant, l’ICOMOS demande des informations complémentaires à l’État partie, vérifie ses propres études thématiques et les informations disponibles relatives aux biens déjà évalués, inscrits sur la Liste du patrimoine mondial ou figurant sur les listes indicatives, et consulte son réseau d’experts pour améliorer la compréhension de la proposition d’inscription. 

L’ICOMOS rappelle qu’il évalue les biens sur la base des informations fournies dans les propositions d’inscription (les dossiers) et sur la base de vérifications sur place et d’études complémentaires. De même, il évalue la protection, la conservation et la gestion du bien au moment de la proposition d’inscription et non à un moment indéfini du futur lorsque les lois et plans de gestion auront été adoptés. L’ICOMOS se doit d’indiquer au Comité si une protection et une gestion appropriées sont en place avant l’inscription.


2 Évaluations de l’ICOMOS

L’objectif de l’ICOMOS est la conservation, la protection et la présentation à long terme du patrimoine culturel, que celui-ci soit de valeur universelle exceptionnelle ou non. C’est pourquoi, dans la formulation de ses recommandations, l’ICOMOS vise à fournir le plus de conseils possibles aux États parties, quelle que soit la recommandation finale qui est proposée.

L’ICOMOS est conscient du fait qu’il ne peut satisfaire tout le monde. Soumis à des pressions considérables n’émanant pas uniquement des États parties, il rappelle qu’il se doit de rester objectif, rigoureux et scientifique et que son premier devoir demeure celui de la conservation des biens.


3 Renforcement du dialogue avec les États parties

L’envoi de demande d’information complémentaire s’est fait en amont du processus d’évaluation.

L’organisation de la réunion de la Commission du patrimoine mondial de l’ICOMOS s’est tenue au début du mois de décembre 2012, afin de pouvoir envoyer des lettres de demande d’information complémentaire en décembre, et de laisser du temps aux États parties pour y répondre.

Les réponses apportées par les États parties ont pu dans de nombreux cas confirmer ou contribuer à l’adoption des recommandations finales adoptées par l’ICOMOS.


4 Renvoyés - Différés

À la demande du Comité du patrimoine mondial, l’ICOMOS et l’UICN ont présenté à la 34e session de Brasilia un document d’information sur les processus, les points de référence et les contraintes de temps résultant des décisions sur le renvoi et l’examen différé d’une proposition d’inscription.

L’ICOMOS renouvelle ses inquiétudes quant aux difficultés posées par un changement de recommandation d’un « différé » pour un « renvoyé », qui ne permet pas aux organisations consultatives d’effectuer une évaluation appropriée de propositions d’inscription souvent entièrement nouvelles.

L’ICOMOS a par ailleurs effectué deux missions de conseil dans le cadre de biens « renvoyés » à la demande du Comité du patrimoine mondial à sa 36e session. Ce processus n’est pas couvert par les Orientations et sa mise en œuvre peut s’avérer complexe.

Dans ses recommandations, l’ICOMOS distingue clairement les biens dont la recommandation est d’être renvoyés de ceux dont la recommandation est d’être différés. Pour les biens renvoyés, la valeur universelle exceptionnelle, du point de vue de l’ICOMOS, a été démontrée ; des informations complémentaires doivent être fournies mais celles-ci ne nécessiteront pas une nouvelle mission d’évaluation technique. Pour les biens différés, la nature même des informations demandées (une étude plus approfondie, un réexamen des délimitations, une demande de révision substantielle ou des lacunes sérieuses en termes de gestion et de conservation) nécessite une nouvelle mission et un examen par l’ensemble de la Commission du patrimoine mondial de l’ICOMOS afin d’évaluer à nouveau la proposition d’inscription et s’assurer qu’elle bénéficie de toute la considération nécessaire à son avancement.


5 Modifications « mineures » des délimitations

Le nombre de ces demandes a augmenté de façon considérable. Elles émanent soit du suivi réactif, soit de l’inventaire rétrospectif ou du rapport périodique.

L’examen de ces demandes requiert de l’ICOMOS un travail d’analyse de la proposition d’inscription initiale, des rapports d’état de conservation et des décisions antérieures du Comité du patrimoine mondial, de recherche, de consultations et d’analyse considérable. Cette année, plusieurs demandes de modifications mineures ont été introduites par les États parties en marge d’un rapport d’état de conservation ou de l’inventaire rétrospectif. Afin d’en garantir l’examen dans les conditions les plus favorables, l’ICOMOS invite les États parties à soumettre une demande séparée selon les procédures prévues par les Orientations devant guider la mise en œuvre de la Convention du patrimoine mondial (annexe 11) et dans les délais impartis, soit le 1er février au plus tard.

L’ICOMOS constate par ailleurs que toutes les modifications des délimitations d’un bien et de sa zone tampon sont proposées comme des modifications « mineures », même lorsqu’il s’agit de modifications substantielles du bien, voire, dans certains cas, d’une extension. Les Orientations considèrent les propositions de modification majeure, les extensions comme les réductions, comme étant une nouvelle proposition d’inscription (paragraphe 165). L’ICOMOS recommande au Comité que cette disposition soit appliquée de manière rigoureuse et constante.

L’ICOMOS suggère par ailleurs qu’une extension du calendrier d’évaluation de ces demandes soit envisagée pour correspondre au calendrier en vigueur pour les nouvelles propositions d’inscription, ce qui permettrait la possibilité d’un dialogue et d’un échange d’informations avec les États parties.


6 Propositions d’inscription en série et extensions

L’ICOMOS rappelle que les Orientations de novembre 2011 (paragraphe 137) ont validé un changement dans l’approche des biens en série. Les propositions d’inscription en série ne doivent pas être un catalogue de sites, mais plutôt un ensemble de sites liés en termes culturels, sociaux ou fonctionnels de façon spécifique et au fil du temps, et où chaque site contribue de façon significative à la valeur universelle exceptionnelle de l’ensemble du bien.

L’ICOMOS encourage les États parties à prendre connaissance des implications de ce changement dans la préparation de propositions d’inscription en série.

Cette année, l’ICOMOS a examiné 9 propositions d’inscription en série incluant 93 monuments, ensembles et sites. Ces propositions d’inscription exigent un investissement plus important en termes de ressources humaines et financières à tous les niveaux de l’évaluation des biens. En raison de l’augmentation du nombre de propositions en série, cette question devra être prise en compte dans les budgets et contrats. De plus, l’ICOMOS note qu’il existe aussi des pressions au niveau du calendrier en raison de l’ampleur et de la complexité des tâches d’évaluation que réclament ces propositions d’inscription en série, et réitère sa suggestion relayée dans le rapport Jade Tabet[1] que le Comité du patrimoine mondial envisage un calendrier étendu pour l’examen de celles-ci.

Un format d’évaluation spécifique a été mis au point en 2009 pour les propositions d’extension et d’inscription en série. L’ICOMOS explicite au Comité les questions qu’il pose en lien avec la nature des propositions d’inscription en série :

a) Quelle est la justification d’une approche en série ?

b) Comment les sites choisis ont-ils été sélectionnés ? Quel est le rapport de chacun d’eux avec la valeur universelle exceptionnelle globale du bien ?

c) L’analyse comparative justifie-t-elle le choix des biens ?

d) Les éléments constitutifs du bien sont-ils reliés par leur fonction ?

e) Y a-t-il un cadre de gestion global pour tous les éléments ?

Les réponses à ces questions ont été intégrées au format de l’évaluation dans les chapitres correspondants.  


7 Projets de développement

Afin de répondre à la nécessité croissante d’identifier les projets de développement pendant le cycle d’évaluation, l’ICOMOS a introduit dans ses lettres envoyées aux États parties une question spécifique pour attirer l’attention sur tout projet éventuel de développement à l’intérieur d’un bien proposé pour inscription ou dans son voisinage afin de recevoir une information complète concernant ces projets potentiels. Cette mesure a été mise en place pour répondre à l’inquiétude croissante du Comité du patrimoine mondial au sujet des plans et projets de développement. L’ICOMOS réitère sa suggestion que, pendant la procédure d’évaluation des propositions d’inscription, le Comité applique des dispositions similaires à celles qui sont stipulées au paragraphe 172, invitant les États parties à informer le Comité de « leurs intentions d'entreprendre ou d'autoriser, dans une zone protégée par la Convention, des restaurations importantes ou de nouvelles constructions, qui pourraient modifier la valeur universelle exceptionnelle du bien […] ».

L’ICOMOS rappelle qu’il a préparé des Orientations sur les études d’impact pour les biens culturels du patrimoine mondial, qui ont été mises à la disposition du Comité du patrimoine mondial lors de sa 34e session et peuvent être consultées sur son site web. Ces Orientations ont été traduites dans plusieurs langues et l’ICOMOS encourage les États parties à les utiliser.


8  Questions de calendrier et d’organisation du temps

L’ICOMOS travaille de plus en plus sous la pression du temps en raison du nombre croissant de propositions d’inscription complexes (biens en série et paysages culturels). De plus, par le passé, les informations complémentaires reçues des États parties étaient examinées après la réunion du Bureau du Comité du patrimoine mondial qui avait lieu en juin-juillet, à la suite du processus d’évaluation initial des propositions d’inscription. Aujourd’hui, cet examen s’effectue pendant la période d’évaluation elle-même bien en amont de la réunion du Comité du patrimoine mondial.


9 Processus en amont

L’ICOMOS, à la demande du Comité du patrimoine mondial, a participé à l’élaboration d’études de faisabilité sur 10 projets pilotes sélectionnés en collaboration avec le Centre du patrimoine mondial et a contribué à l’avancement de la mise en œuvre de ces projets. Malheureusement, faute de ressources, l’ICOMOS n’a pas pu revoir et fournir un avis sur certains projets de propositions d’inscription reçus par le Centre au 30 septembre 2012.

Comme cela a été souligné au cours de la réunion « The World Heritage Convention : Thinking Ahead », organisée les 2 et 3 octobre 2012, l’ICOMOS est disposé à mettre son expertise au service du développement du processus en amont dans la préparation et le suivi de dossiers de proposition d’inscription, en fonction des ressources disponibles.

Les activités dans lesquelles l’ICOMOS a été impliqué dans ce cadre (missions de conseils, réunions, consultations) organisées suffisamment en amont ont d’ores et déjà eu des résultats positifs pour certaines propositions d’inscription.


10  Gestion intégrée dans les réserves naturelles

L’ICOMOS constate dans ses évaluations de biens situés dans des réserves naturelles (biens mixtes ou paysages culturels) un déséquilibre fréquent, par rapport aux éléments naturels, dans la prise en compte des valeurs et éléments culturels par les outils de conservation et de gestion de ces réserves. Aussi, il serait souhaitable que la gestion intégrée des éléments et valeurs naturels et culturels soit renforcée.


[1]Tabet J., Examen des méthodes de travail et des procédures de l’ICOMOS pour l’évaluation des biens culturels et mixtes proposés pour inscription sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, Paris, ICOMOS, 2010. 

Actualités - Archives

2012

 

  • (10 Janvier 2012) - Nouvelles électroniques de l'ICOMOS, n°75. XVIIème Assemblée générale de l’ICOMOS et Symposium scientifique « Le patrimoine, moteur de développement » 27 novembre - 2 décembre 2011, Paris, France - Communiqué final Lire
  • (10 Janvier 2012) - Les Principes conjoints ICOMOS TICCIH pour la conservation des sites, constructions, aires et paysages du patrimoine industriel (les "Principes de Dublin") Lire
  • (10 Janvier 2012) - Les Principes de la Valette pour la sauvegarde et la gestion des villes et des ensembles urbains historiques Lire
  • (10 Janvier 2012) - La Déclaration de Paris sur le patrimoine comme moteur du développement Lire
  • (10 Janvier 2012) - Les résolutions adoptées par la XVIIème Assemblée générale Lire
  • (10 Janvier 2012) - Les biographies des membres du Comité exécutif nouvellement élus Lire
  • (10 Janvier 2012) - Règlement intérieur de l’Assemblée générale de l’ICOMOS, adopté à Paris en décembre 2011 Lire
  •  

     


    2011

    • (02 Décembre 2011) 1ère conférence internationale de l'ICBS (comité international du bouclier bleu) sur la protection du patrimoine mondial en période de changement : anticipation d'urgence et réponses - 08-10 Decembre 2011, Musée national de Corée, Séoul - Site internet - Programme
    • (01 Décembre 2011) Découvrez le lauréat du prix Gazzola ainsi que les membres d'honneur 2011Lire
    • (30 Novembre 2011) Election du Comité exécutif 2011-2014 de l'ICOMOS Lire
    • (27 Novembre 2011) Ouverture de la 17ème Assemblée générale de l'ICOMOSLire
    • (25 Novembre 2011) Lancement du nouveau site internet de l'ICOMOS (Le contenu du nouveau site est basé dans sa majeure partie sur le contenu du site précédent, et certaines sections qui sont encore en cours d'élaboration, seront disponibles début 2012. Un nouveau site pour le centre de documentation est également prévu et sera mis à disposition durant le premier semestre 2012). 
    • (24 Novembre 2011) - Nouvelles électroniques de l'ICOMOS, n°74. Elections du Comité exécutif de l’ICOMOS (2011 - 2014) - Nouvelles candidatures reçues Lire
    • (3 Novembre 2011) - Nouvelles électroniques de l'ICOMOS, n°73. L'ICOMOS recrute un Directeur général pour son Secrétariat international à Paris Lire
    • (11 juillet 2011) - 2e communiqué du Bouclier bleu sur la Lybie. Lire
    • (8 juillet 2011) - Nouvelles électroniques de l'ICOMOS, n°72. 17e Assemblée générale de l’ICOMOS et Symposium scientifique « Le patrimoine, moteur de développement » Lire
    • (8 juillet 2011) - Nouvelles électroniques de l'ICOMOS, n°71. Changements au poste de Directeur général de l'ICOMOS. Lire
    • (20 mai 2011) - Communiqué du Bouclier bleu sur la Syrie. Lire
    • (17 mai 2011) - Nouvelles électroniques de l'ICOMOS, n°70. Lire
    • (12 mai 2011) - Heritage at risk : le rapport 2008-2010 vient de paraître. Plus d'infos
    • (2 mai 2011) - L'ICOMOS apporte ses commentaires au premier projet de la recommandation de l'UNESCO sur le Paysage Urbain Historique. Lire  (Tous les commentaires émis par les Etats membres ont été mis en ligne à cette adresse.)
    • (18 avril 2011)

    Heureuse journée internationales des Monuments et des sites !

    • (11 avril 2011) - 17e Assemblée générale de l'ICOMOS en novembre 2011. Télécharger les documents préparatoires (formulaire pour les aides financières, appels à candidature...)
    • (8 avril 2011) - Nouvelles électroniques de l'ICOMOS, n°68. L’ICOMOS nomme Julie Mebes au nouveau poste de Directeur général. Lire
    • (4 avril 2011) -Nouvelles électroniques de l'ICOMOS, n°67. L’ICOMOS nomme Julie Mebes au nouveau poste de Directeur général. Lire
    • (March 31, 2011) - Tremblement de terre de la région Tohoku Pacifique du 11 mars 2011 - Rapports par ICOMOS Japon. Lire
    • (29 mars 2011) - Préparez le 18 avril, Journée Internationale pour les Monuments et les Sites ! Thème de cette année : Le Patrimoine Culturel de l'eau. Plus d'info
    • (25 mars 2011) -Nouvelles électroniques de l'ICOMOS, n° 66. Le Bureau et le Comité exécutif se sont réunis au siège de l'ICOMOS respectivement le 9 et les12 et 13 mars. Lire les résultats des principaux thèmes abordés

    (18 mars 2011) -Nouvelles électroniques du Secrétariat International, n° 65. Lire

    (15 mars 2011) - ICOMOS exprime sa solidarité avec le Japon - Message du Président de l'ICOMOS, Gustavo Araoz. Lire (15 mars 2011) - ICOMOS exprime sa solidarité avec le Japon - Message du Président de l'ICOMOS, Gustavo Araoz. Lire

    (15 mars 2011) - Communiqué du Bouclier Bleu au sujet de la situation préoccupante en Lybie. Lire

    (4 mars 2011) - Communiqué du Bouclier Bleu au sujet du tremblement de terre à Christchurch, Nouvelle-Zélande. Lire

    (25 février 2011) - Nouvelles électroniques du Secrétariat International, n° 64 - Tremblement de terre en Nouvelle-Zélande : ICOMOS envoie un message de solidarité et de soutien. Lire

    (2 février 2011) - Communiqué du Bouclier Bleu au sujet de l'Egypte, daté du 31/01/2011. Lire

    (1er février 2010) - Nouvelles électroniques du Secrétariat International, n° 63 - Lire

    (24 janvier 2011) - Nouvelles électroniques du Secrétariat International, n° 62 - Lire

    (13 janvier 2011) - 17e Assemblée générale de l’ICOMOS, 2011, Paris, France : APPEL A COMMUNICATIONS sur le thème « Le patrimoine, moteur de développement ». Date limite : 31 janvier 2011. Français - English - Español


    2010

     

     

    (23 décembre 2010) - Nouvelles électroniques du Secrétariat International, n° 61 : 17e Assemblée générale de l’ICOMOS, 2011, Paris, France : Appel à communications - « Le Patrimoine, moteur de développement ». Lire

    (17 décembre 2010) - A vos agendas : Conférence du CSI de l'ICOMOS sur la Théorie et la philosophie de la conservation et de la restauration "Paradigm Shift in Heritage Protection: Tolerance for Changes, Limits for Changes". Florence (Italy), 4-6 Mars 2011. Plus d'informations

    (7 décembre 2010) - Lancement officiel de la base des membres et des experts de l'ICOMOS, dite "Base Gilles Nourrissier". Accéder à la base

    (18 novembre 2010) - Publications d'ICOMOS International en vente : nouveau catalogue 2010-2011. Télécharger

    (15 octobre 2010) - Euromed Heritage au Salon du Patrimoine 2010 (Paris, du 4 au 7 novembre) - A noter : la conférence « Les espaces du patrimoine récent et moderne, un atout pour les villes méditerranéennes » le 4/11. Plus d'info

    (04 octobre 2010) - Nouvelles électroniques du Secrétariat International de l'ICOMOS, n°60 - Communiqué : Nouveau Vice-président de l’ICOMOS. Télécharger

    (21 septembre 2010) - Nouvelles électroniques du Secrétariat International de l'ICOMOS, n°59 - Edition spéciale : Consultation sur le projet de recommandation de l'UNESCO sur le paysage urbain historique. Appel aux contributions d'ici le 15 novembre 2010 – via courriel ou le nouveau forum de discussion en ligne ! Télécharger

    (20 septembre 2010) - Comité Consultatif et Symposium scientifique de l’ICOMOS « Patrimoine et changement social », Dublin, Irlande, octobre 2010. En savoir plus

     

     

    (27 août 2010) - Newsletter du Comité Scientifique International de l'ICOMOS pour l'architecture vernaculaire. N° 20, août 2010: cliquer ici (PDF, 3,3 MB)

    (25 août 2010) - Nouvelles électroniques du Secrétariat International de l'ICOMOS, n°58 - 34e session du Comité du Patrimoine Mondial : rapport. Télécharger

    (17 août 2010) - Le Comité Scientifique International de l'ICOMOS pour la Gestion du Patrimoine Archéologique lance sa newsletter - 1er numéro (PDF, 6 MKB)

    (13 août 2010) - Symposium du Comité Consultatif de l'ICOMOS 2009. Téléchargez les recommandations PDF, 60 KB

    (22 juillet 2010) - 34e session du Comité du Patrimoine Mondial - Brasília, Brésil, 25 juillet-3 août 2010 .
    - Documents de l’ICOMOS téléchargeables
    - Site Internet du Centre du Patrimoine Mondial

    (25 Juin 2010) † In memoriam: Jan Jessurun - Trésorier général del'ICOMOS International de 1990 à 1999 et membre del'ICOMOS Pays-Bas. Message du Président de l'ICOMOS M. Araoz

    (06-2010) - Nouvelles électroniques du Secrétariat International de l'ICOMOS n° 55 - 17e Assemblée générale en 2011 : bloquez les dates ! Plus d'info
    Copyright: UNESCO/Michel Ravassard

     

    (06-2010) Nouvelle publication du Comtité Scientifique International de l'ICOMOS pour la théorie et la philosophie de la conservation et de la restauration - Plus d'info

    (06-2010) Avertissement - International Principles of Preservation – Vol. XX
    Lire l'avertissement

    (05-2010) Icomos Iran : nouveau site Internet


    2009

     Nouvelles électroniques de l'ICOMOS:
    #50 (PDF)
    ; Archive

     Nouvelles électroniques de l'ICOMOS : Archives de 2008 et 2009 maintenant en ligne

     1er Foro Juvenil Iberoamericano del Patrimonio Mundial

      ADCOM 2009: Symposium scientifique: Présentations maintenant disponibles en ligne

     ADCOM 2009: événements culturels à Malte du 5 au 10 Octobre 2009

    i ADCOM 2009: Nouvelles informations disponibles

    • Calendrier des réunions mis à jour
    • Programme du Symposium scientifique
    • Plan de La Vallette

     ADCOM 2009: Elections du Président et Vice-Président du Comité consultatif; Election des officiers du Conseil Scientifique: Dossiers de candidatures maintenant en ligne

    i Comité Consultatif 2009 à La Vallette, Malte: Informations pratiques maintenant en ligne

    • Inscription et visas
    • Programme
    • élections
    • Règles et consignes
     In Memoriam: Michel Parent, 3rd President of ICOMOS. Messages by Gustavo Araoz, President of ICOMOS, and Pierre-Antoine Gatier, President ofICOMOS France Michel Parent

     Déclaration du ICBS sur le séisme dans les Abruzzes (Italie)
    Téléchargez le communiqué du Comité International du Bouclier Bleu:
    PDF: [Francais]

     


    2008

     Nouvelle publication en ligne: Monuments and Sites XVI: What is OUV? Defining the Outstanding Universal Value of Cultural World Heritage Properties. Commandez un exemplaire ou téléchargez la publication en format PDF

     Le Rapport final du ICOMOS Thematic Workshop on Cultural Heritage and Climate Change est maintenant disponible pour téléchargement dans la section ICOMOS and Global Climate Change du site web

     La Déclaration de Québec maintenant aussi disponible en portugais
    PDF: [Portugais]

    i Nouvelle Publication:
    ICOMOS-ISCS Glossaire illustré sur les formes d'altération de la pierre :
    Commandez votre exemplaire maintenant
    ou téléchargez en format PDF

    ICOMOS-ISCS Illustrated Glossary on Stone Deterioration Patterns

     La Déclaration de Québec sur la sauvegarde de l'esprit du lieu
    PDF: [Français] [Anglais]

     

    Conférence ICOMOS Asie-Pacifique, édition 2008: Communiqué et Rapport (PDF)


    2007


    World Monuments Watch List 2008:
    Les propositions pour inscription sur la liste des 100 sites les plus menacés du World Monuments Watch 2008 peuvent être envoyées au World Monuments Fund jusqu'au 15 janvier 2007

    Invitation
    au Symposium International Scientifique
    commémorant le 1er Anniversaire de la "Déclaration de Xi'an",
    Xi'an, Chine, Octobre 20-21, 2006
    [PDF][Word]
    - ICOMOS Chine
    - Xi'an Municipal Bureau of Cultural Heritage

     

    «RESTAURO:
    Troisième Exposition
    Internationale sur la
    Restauration des
    Monuments
    1964-2006»



    Ferrara, Italie

    Organisé par Prof. Marco Dezzi Bardeschi, Président d'ICOMOS Italie, avec le soutien du Ministère de la Culture de l'Italie, la Fondazione Politecnico di Milano et ICOMOS International, l'exposition sera inauguré officiellement le 22 Mars 2007 à Ferrara (Italie) au Salone del Restauro.

    ICOMOS et le changement climatique mondial: Resolutions et Recommandations

    Nouvelle étude thématique de l'ICOMOS : Cultural Landscapes of the Pacific Islands


    Etude thématique de l'ICOMOS :Rock Art of Sahara and North Africa

    Le Conseil International des Monuments et des Sites (ICOMOS) déclare l'Amazonie un "monument de la nature".
    Communiqué:
    [English][Português][Français]

    Comité Consultatif, Séminaire Scientifique, Conseil Scientifique, Bureau, Comité Exécutif et Réunions des Comités Nationaux Africains
    Université de Pretoria, Pretoria, Province de Gauteng, Afrique du Sud, Octobre 2007

    Actes de Conférences Scientifiques ICOMOS - Texte intégral:

    a) ICLAFI Conference, Novembre 2006 - "The World Heritage Convention and the Buffer Zone"
    b) CIPA/VAST Conference 2006
    c) 15th International Symposium of the IIWC, 2006

    In Memoriam: Gilles Nourissier, membre du Comité Exécutif de l’ICOMOS et ancien Secrétaire général d’ICOMOS France

    Appel pour sauver Allianoi (Turquie):
    "Arrêtons l'inondation d'Allianoi!"
    (20 Mars 2007)

     


    2006


    Heritage at Risk: Rapport Spécial sur l'Espagne - Juillet 2006
    Toledo et Caceres en péril!

    Communiqué du Comité International du Bouclier Bleu concernant le patrimoine culturel en péril dans le conflit au Moyen-Orient (21 Juillet 2006)

    Nouveaux biens inscrits sur la Liste du Patrimoine Mondial de l'UNESCO (13 Juillet 2006)

    Réunion du Comité consultatif de l'ICOMOS Edimbourg, Royaume-Uni, 8-13 Septembre 2006

    Heritage at Risk
      Hors Série

    Patrimoine culturel subaquatique
    en péril: gérer les impacts
    naturels et humains


    DISPONIBLE ONLINE!



    "La Liste du Patrimoine Mondial: Combler les lacunes - un plan d'action pour le futur"
    Une étude de l'ICOMOS

    15è ASSEMBLEE GENERALE DE L'ICOMOS
    ET SYMPOSIUM SCIENTIFIQUE


    18 Avril: Journée Internationale des Monuments et des Sites
    Thème pour 2006: Le patrimoine industriel

    APPEAR Project: Le Guide APPEAR est maintenant disponible en format PDF ]

    Colloque International:

    "Villes du passé, villes
    du futur: donner vie
    à l'archéologie urbaine"
    Bruxelles, 4-5 Octobre 2005


    ACTES DISPONIBLES!!


    Rock art of Latin America and the Caribbean : Etude Thématique de l'ICOMOS

    Rock art of latin America and the Caribbean



    2005


    SAUVEZ ALLIANOI: Un site archéologique en Turquie très important, en péril! (le 21 Sept 2005)

    - Lettre du Président de l'ICOMOS à Monsieur le Premier Ministre de la Turquie
    - Lettre à Mr. le Ministre d'Etat de la Turquie
    - Campaigne Internationale pour Sauver Allianoi (Europa Nostra)


    Art and cultural heritage: law, policy and practice. Edited by Barbara Hoffman. New York: Cambridge University Press, 2006. XXXVIII, 562 p. ISBN-13: 978-0-521-85764-2; ISBN-10: 0-521-85764-3

    Pour commander: 30% de réduction pour les membres d'ICOMOS en appelant Cambridge University Press, 1-800-872-7423 aux USA ou 1223-312393 au Royaume Uni. Lors de votre commande veuillez mentioner le code de remise “MS5ARTCUL” et indiquez que vous êtes membre de l'ICOMOS.
    Cyclone Katrina, Côte Sud des USA (Août 2005)

    - Communiqué du Bouclier Bleu
    - Recupération du patrimoine après le cyclone Katrina (US/ICOMOS Website)

    Nouveaux biens inscrits sur la Liste du Patrimoine Mondial de l'UNESCO (15 Juillet 2005)

    US Ambassador's Fund for Cultural Preservation Grants US$20.000 to Survey Damage to Historical Sites in Sri Lanka


    Heritage at Risk   2004/2005

    Rapport Mondial de l'ICOMOS
    sur des Monuments et Sites en Péril


    DISPONIBLE ONLINE!



    Orientations devant guider la mise en oeuvre de la Convention du patrimoine mondial (document revisé) Février 2005

    Actes du Symposium Scientifique "La mémoire des lieux: préserver le sens et les valeurs immatérielles des monuments et des sites" (Victoria Falls, Zimbabwe, 27-31 Octobre 2003)
    En CD-ROM, 20 Euros (10 Euros pour les membres de l'ICOMOS)

    Rapport de la Conférence Mondiale sur la prévention des catastrophes naturelles, tenue à Kobe, Hyogo, Japon, 18-22 Janvier 2005

    Tsunami - Désastre dans le Sud-est Asiatique

    The Illustrated Burra Charter. Good Practice for heritage places. Revised 2004 Edition!!
    Pour commander une copie, contactez Australia ICOMOS Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    La Liste du patrimoine mondial: combler les lacunes - un plan d'action pour le futur
    Une analyse de l'ICOMOS

    Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, UNESCO, 2003
    Textes Officiels: [English][Français][Español][Russian][Arabic][Chinese]




    MONUMENTUM:

    Première Revue de l'ICOMOS (1967-1984),
    tous les articles en ligne!!

    Centre de Documentation:
    Base de données Bibliographique en ligne

    Patrimoine et changement climatique

    Rapport du colloque thématique de l'ICOMOS sur le patrimoine culturel et le changement climatique

    Cet atelier s'est déroulé à Québec (Canada), durant la 16ème assemblée générale et symposium scientifique, Octobre 2008, version finale publiée en mars 2009 (disponible uniquement an anglais)

    Recommandations du conseil Scientifique résultant du colloque: Le patrimoine et les changements climatiques mondiaux

    Adoptées à Prétoria, Octobre 2007. Version finale : 21 Mars 2008

    Résolution de New Delhi sur l'impact du changement climatique sur le patrimoine culturel

    Adoptée à New Delhi le 22 mai 2007 au colloque international de l'ICOMOS sur l'impact du changement climatique sur le patrimoine culturel
    (Les recommandations issues lors de cette réunion sont toujours en cours de réalisation par l'ICORP et seront présentées lors des réunions de la prochaine assemblée générale)

    Sous-catégories

    Additional information