Rapport de visite d'un site du patrimoine mondial

[Formulaire]

1. L'ICOMOS est reconnu, dans la convention du Patrimoine mondial, comme l'un des consultants professionnels du Comité du Patrimoine mondial de l'UNESCO. En tant que tel, il est responsable de l'évaluation des biens culturels de la Liste du Patrimoine mondial. Il participe également à l'élaboration de rapports sur l'état de conservation et de gestion des biens déjà inscrits sur la Liste. Cela implique à la fois un rapport systématique, à la demande du Comité du Patrimoine mondial et des gouvernements des États parties à la Convention, et un rapport réactif, dans lequel les valeurs culturelles pour lesquelles les biens sont inscrits sur la Liste sont menacées par des phénomènes naturels ou des activités humaines.

2. Quoi qu'il en soit, il faut souligner, que ce sont les États parties eux-mêmes qui ont la responsabilité première de la maintenance et de l'élaboration des rapports sur l'état de conservation de leurs sites et monuments. Le rôle de l'ICOMOS est de mobiliser des points de vue et des compétences afin de faire des propositions pour une action appropriée.

3. Avec plus de 600 biens culturels inscrits sur la Liste du Patrimoine mondial, le processus formel de rapport sur l'état de conservation et de gestion est complexe et pesant. Il n'y a, de plus, aucune base de données centrale pour le patrimoine culturel comparable à celle du patrimoine naturel proposée par le Centre mondial de Suivi de la Conservation à Cambridge (Royaume-Uni). Alors que l'ICOMOS ne possède pas les ressources lui permettant de créer une structure formelle de ce type, il a en revanche certaines ressources incomparables qui pourraient lui permettre la création d'un système informel de "renseignement " sur le patrimoine culturel.

4. L'une de ces ressources réside dans les Comités Nationaux, dont un grand nombre informe déjà le Secrétariat International à Paris lorsque des biens du Patrimoine mondial sont menacés dans leur pays. La seconde source, qui a déjà prouvé sa grande valeur dans des cas isolés, est constituée par les membres individuels de l'ICOMOS, auxquels le présent formulaire est destiné.

5. Les membres de l'ICOMOS sont tous des professionnels dans au moins l'une des disciplines de la protection et de la conservation du patrimoine culturel. La plupart d'entre eux voyagent souvent au sein de leurs propres pays et à l'étranger, à la fois pour le travail et pour le plaisir, et ces déplacements les amènent fréquemment dans les villes, dans les monuments et sur les sites qui sont inscrits sur la liste du Patrimoine mondial. L'objectif de ce simple formulaire est de leur permettre de fournir des rapports courts et informels sur les observations qu'ils ont pu faire, en tant que professionnels, lors de leurs visites.

6. Les rapports seront utilisés principalement pour établir une base de données, afin d'aider l'ICOMOS dans son travail sur le Patrimoine mondial. Si l'attention est attirée sur de graves menaces pour la conservation et l'intégrité des biens de la Liste, le Secrétariat pourra utiliser les rapports pour susciter une intervention par l'intermédiaire du Comité du Patrimoine mondial et de l'UNESCO. Il faut souligner que ces rapports seront traités dans la plus stricte confidentialité par le Secrétariat International. L'identité des responsables de ces rapports ne sera pas divulguée sans autorisation.

7. Nous souhaiterions que tous les membres puissent contribuer à ce travail, afin que cela renforce encore la place de l'ICOMOS comme première organisation internationale de conservation du patrimoine culturel.

Additional information