Mission de l'ICOMOS

Son rôle : préserver, valoriser

L’ICOMOS, Conseil International des Monuments et des Sites, est une organisation non gouvernementale mondiale associée à l’UNESCO. Il a pour mission de promouvoir la conservation, la protection, l’utilisation et la mise en valeur des monuments, des ensembles bâtis et des sites. Il participe à l’élaboration de la doctrine, à l’évolution et à la diffusion des idées, mène des actions de sensibilisation. L’ICOMOS est l’organisation consultative du Comité du Patrimoine mondial pour la mise en œuvre de la Convention du Patrimoine mondial de l’UNESCO. A ce titre, il examine les propositions d’inscription au Patrimoine mondial des biens culturels de l’humanité et veille à l’état de conservation des biens inscrits. Sa création en 1965 est l’aboutissement logique des premiers entretiens que les architectes, historiens et spécialistes internationaux ont entrepris dès le début du XXe siècle et qui s’étaient concrétisés lors de l’adoption de la Charte de Venise en 1964. A la lumière des nombreux travaux, colloques, symposiums et réflexions menés par ses Comités nationaux et ses Comités scientifiques internationaux, l’ICOMOS a construit peu à peu le cadre philosophique et doctrinal du patrimoine au niveau international.

Ses valeurs : fédérer autour du patrimoine

Diversité culturelle et sociale, collégialité

Venant du monde entier, d’origines professionnelles diverses et complémentaires, chercheurs, scientifiques, spécialistes du droit du patrimoine, économistes, ingénieurs, artisans, professionnels, professeurs, consultants privés, élus, représentants des Etats, etc., mettent leurs idées et leurs savoir-faire en commun, dans un esprit de collégialité et dans le respect de leurs différences culturelles et cultuelles.

Impartialité

En sa qualité d’ONG, l’ICOMOS est l’une des trois organisations consultatives de la Convention du Patrimoine mondial. Pour élaborer son avis institutionnel, il fait appel à un réseau d’experts, choisis pour leurs compétences et leur expérience, qui donnent leur avis technique en toute indépendance et dans le respect des règles déontologiques.

Echanges entre pays, dialogue nord-sud, solidarité

L’ICOMOS, comme tout organisme lié à l’UNESCO, a pour mission le rapprochement des peuples et des cultures. C’est la raison pour laquelle il a créé en 2003 le Fonds Victoria Falls qui facilite les déplacements des membres venus de pays démunis. En outre, à l’occasion de l’Assemblée générale, la Fondation Getty permet aux membres travaillant de façon isolée ou dans des conditions de contrainte matérielle difficiles, de « se déplacer » et de « se rencontrer », soit pour approfondir leurs connaissances, soit pour connaître le collègue qu’il n’est pas possible d’approcher dans le pays d’origine. Par ailleurs, lors des grandes calamités, l’ICOMOS met à disposition experts et spécialistes pour l’élaboration de mesures d’urgence pour la sauvegarde, la conservation et la restauration du patrimoine (Haïti, Chine, Iran, etc..). Il est membre fondateur du Bouclier Bleu.

Transmission et implication des jeunes

L’ICOMOS a une mission de sensibilisation au patrimoine. Il participe à des actions de formation, accueille et implique de jeunes chercheurs et professionnels autour de ses enjeux et de ses actions. Le Fonds International Raymond Lemaire octroie des bourses d’étude aux jeunes espoirs pour compléter leur éducation ou parfaire leur expérience professionnelle.

Libre accès à l’information

Enfin, l’ICOMOS soutient le libre accès, gratuit et sans restrictions, aux publications scientifiques, au travers du projet « Archives ouvertes », e-publications sur le patrimoine culturel.

Additional information